fbpx
MyNutriFitCoach MNFC-Investissez-en-vous-1-1140x760 Votre vie vous fait-elle prendre du poids ?....
Blog

Votre vie vous fait-elle prendre du poids ?….

Ou vous empêche-t-elle de perdre du poids malgré tous les efforts que vous faites…
Ce mois-ci, mon article concernera une question qui revient régulièrement à la suite du constat suivant : vous faites attention à ce que vous mangez, vous bougez plus, vous mangez au moins le minimum vital pour votre métabolisme (minimum 1’200-1’500 Kcal), mais cela ne suffit pas. Pas de perte de poids. D’autres facteurs rentrent en compte et oui !


Le Visuel et les contenants
Le visuel est ultra important. Les aliments contenus dans une petite assiette n’ont pas le même effet rassasiant que dans une grande assiette. Le cerveau adaptera notre appétit en fonction du plat servi (pâte, gratin, etc.) et du contenant. Épargniez-vous ces pièges et optez pour des contenants plus petits ou demandez la portion « small » au restaurant.

Le goût : épicez !
Vos plats vous paraissent-ils ternes ? N’utilisez-vous que le sel et poivre ? Égayez vos plats ! Faites voyagez vos papilles ! Curcuma, cumin, cannelle, thym, origan, piment d’Espelette, etc. Mangez toujours de la même façon, avec le même goût, ne nous donne pas forcément envie de manger. Le goût influence le plaisir de manger et envoi des pensées positives à votre cerveau.

Cuisinez !
Consommez-vous souvent des plats préparés ? Des préparations déjà toutes faites et juste à mettre au four ? Connaissez-vous les ingrédients de ces préparations ? Vous rappelez-vous le goût de la purée de pomme de terre maison ? De la mayonnaise maison ? Reprenez la maîtrise de votre alimentation ! Ceci vous permettra de préparer ce qu’il vous plait, de visualiser les quantités. Vous vous connecterez à nouveau aux aliments. Vous n’êtes pas obligés de cuisiner tous les jours. Vous pouvez préparer à l’avance vos plats. De cette façon, cela ne deviendra pas une corvée. De plus, si vous préparez vos repas avec vos enfants, cela vous permettra de passer un moment convivial.

Augmentez votre activité physique inconsciemment
Êtes-vous comme je l’étais il y a une dizaine d’année : à garer votre voiture au plus près de l’entrée du travail ou du supermarché ? Et pourquoi ? Garez-vous plus loin de ce que vous avez l’habitude ! Descendez un ou deux arrêts de bus plus tôt. Vous êtes en retard ou pressés ? Marchez plus vite, vous activerez votre cœur et brûlerez quelques calories de plus.

Lisez les étiquettes des produits
Apprenez à connaître ce que vous mangez. Les fabricants et industriels ont l’obligation d’inscrire les ingrédients. Ils indiquent aussi l’apport énergétique.
Quelques règles :

  • Moins il y a d’ingrédients mieux c’est !
  • Moins il y a d’ingrédients commençant par E, mieux c’est !
  • Un aliment à consonance bizarre ? Fuyez ou cherchez ce que c’est. Exemple : déshuilés 49%, riz extrudé, dextrine, etc.
  • Regardez la proportion par rapport à vos besoins énergétiques journaliers : un aliment à forte densité énergétique pour une petite quantité sera à limiter.

TIPS ! Un bon rapport portion/quantité/calorie : 150/ 200 Kcal.

A quel rythme et comment mangez-vous?
Pas le temps de manger le matin ? Mangez-vous sur le pouce ? Pas le temps de prendre un bon encas ? Résultat à midi, vous vous jetez sur la panière à pain. Ou encore, vous mangez beaucoup trop rapidement sans vraiment apprécier. Prenez le temps. Ne serait-ce que 15 min pour le petit-déjeuner, ou pour un bon encas, ou un déjeuner. A force de courir dans tous les sens, on est déconnecté. A quoi bon ? Y-a-t-il une urgence vitale ? Accordez-vous ce temps.  SURTOUT quand vous avez faim ! Si cela vous conduit à faire 5 à 6 mini repas par jour, ce n’est pas grave. Si la faim est présente et que vous ne grignotez pas entre, où est le problème ? Faire 3 gros repas journalier n’est pas forcément adapté à votre corps ou rythme
TIPS ! Emportez un fruit, un paquet de noix. Cela vous évitera d’acheter des produits bourrés de sucre ou d’additif

Prévoyance et conscience

Vous souvenez-vous toujours de votre repas précédant ? Soyez conscient de ce que vous mangez ! Quantité et qualité. A force de manger la première chose qui vous tombe sous la main, vous mangez rapidement et êtes déconnectés de l’aliment et de la qualité

TIPS !

  • Notez dans un carnet ce que vous mangez ou prenez des photos pendant quelques jours. Cela vous permettra de juger de la quantité.
  • Prévoyez vos repas à l’avance.

Finissez-vous le plat des enfants ? Ou finissez-vous toujours votre plat ?
Vos parents vous disaient de finir nos plats ? Pas de gaspillage ? Si vous vous forcez à finir, c’est que vous n’avez plus faim ! Que ce soit le plat de vos enfants ou votre assiette. C’est une portion supplémentaire ! Écoutez-vous ! Vous pouvez simplement réfrigérez les restes. Et si vous ne souhaitez pas manger plusieurs fois de plus le même plat, il existe différentes façons de réutiliser les restes et d’en faire de nouveau plat.

Stress et états anxieux
On évacue souvent le stress en grignotant. De plus, quand on stresse, on gonfle et on produit du cortisol. L’organisme bascule en mode « danger et famine » et se met en réserve d’énergie. Le stress chronique, l’anxiété, les émotions négatives conduisent à la prise de poids. Prenez du temps pour vous ! Trouvez un moyen d’extérioriser : MBSR, méditation, relaxation, cohérence cardiaque, sport.

Le manque de sommeil
Les dettes de sommeil perturbent nos hormones et entraînent une augmentation de l’appétit. Après une nuit courte, la leptine (hormone de la satiété) a tendance à chuter et la ghréline (hormone de la faim) augmente. Des études récentes confirment que deux jours de réveil précoce ou d’endormissement tardif suffisent à dérégler votre corps. Dans la mesure de possible, essayez d’avoir 7 heures de sommeil. Essayez les exercices de relaxation comme le « bodyscan ».

Voici donc quelques éléments qui peuvent répondre à vos questions. Vous l’aurez compris, il est important de se reconnectez à notre corps, aux aliments, à nos sens. La nature est bien faite et notre corps est une extraordinaire machine !

A bientôt et n’hésitez à me contacter si vous avez des questions ou pour un accompagnent vers votre bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :