fbpx
MyNutriFitCoach 2-Comment-pourquoi-_-1-1140x760 Remettre la faim à sa place
Blog

Remettre la faim à sa place

Comment en arrive-t-on à trop manger ?

Vous êtes-vous déjà posés la question ? 

On mange trop de deux façons :

– soit on commence à manger sans avoir faim,

– soit on continue à manger sans avoir faim. 

Simple, n’est-ce pas ? Pourquoi ne dit-on pas non ? Pourquoi ne dit-on pas STOP ?

Plusieurs raisons en sont la cause. En voici quelques-unes.

Par difficulté à laisser ou à jeter des aliments. Vous finissez votre assiette (ou ceux de vos enfants) pour ne pas gaspiller. 

Nous avons souvent été éduqué avec des valeurs d’après-guerre ou d’après crises financières alors que la nourriture était une denrée rare et il fallait économiser. Nous avons continué d’appliquer ces valeurs à notre société actuelle qui pousse à trop consommer. 

Tips :  achetez et cuisinez les aliments en juste quantité.  Servez-les à l’assiette. Si c’est encore trop, car la satiété se présente au cours du repas : mettre au frais ou congeler. Sans quoi le surplus vous fera grossir.

Par peur d’avoir faim plus tard dans la journée.

Vous mangez parfois par anticipation. 

Un gros petit déjeuner pour tenir le coup ou un déjeuner plus copieux parce qu’il faut tenir jusqu’au soir. Et hop, vous avez dépassé votre satiété. 

Là aussi, il serait bien de s’arrêter quand vous êtes rassasié. 

Tips : prévoyez une collation à emporter en cas de petite faim dans le courant de la journée.

Par peur de manquer.

Vous craignez de ne pas retrouver dans votre assiette ou votre main l’aliment si apprécié.

Tips : Prévoyez cet aliment 3 fois par semaine dans votre vos repas en juste quantité.

Par exposition à un aliment par tentation.

Les croissants frais apportés par les collègues, les biscuits des enfants, un apéro, etc.

Accordez-vous le droit de vous faire plaisir en dégustant et en prenant le temps.

Suivre un protocole de dégustation. Vous constaterez que vous aurez moins faim repas suivant. Votre organisme aura eu son compte calorique. Vous mangerez donc moins au repas. 

Si au repas suivant vous avez faim, c’est que votre organisme a déjà éliminé les calories apportées.  Vous pouvez manger sans culpabiliser.

Sous le coup d’émotion.

Elle peut être positive ou négative. Les émotions peuvent entraîner une impulsivité alimentaire, une perte de contrôle, une incapacité à différer. Cette prise alimentaire est causée par une certaine intolérance aux émotions.

Tips : apprenez à savoir quelle émotion ou quelle situation vous donne cette émotion. Comprendre votre schéma et votre comportement vous fera prendre du recul. (des exercices seront disponibles dans l’espace membre que je suis en train de créer)

Selon le raisonnement du tout ou rien.

Il peut vous arriver de vous priver de certains aliments appréciés car vous les jugez néfastes pour votre poids.

De ce fait, quand vous craquez c’est tout le paquet, panier ou autre que vous mangez.

Un peu comme le pain chaud ou le pain chaud pris en sortant de la boulangerie. Vous prenez que le bout pour goûter et vous mangez la moitié du pain. 

C’est ce que l’on appelle la restriction Cognitive.

C’est la même chose quand vous vous êtes restreints ou vous avez éliminé un aliment que vous jugez trop calorique. 

« Je m’interdis l’aliment x. Le jour où je me l’autorise, je mange tout le paquet. » C’est le schéma du foutu pour foutu. Du tout ou rien. 

Tips : réintroduisez cet aliment plaisir à des moments où vous ressentez la faim ou dans votre plan de la semaine, ainsi il ne nous fera pas grossir.

Par insatisfaction.

Cela arrive quand vous êtes arrivés à satiété à la fin du repas mais qu’il ne vous a pas apporté suffisamment de plaisir alimentaire. 

Vous avez envie (et non pas faim) de finir sur une note sucrée.

Le dessert consommé sera en trop et votre corps le stockera. 

Tips :

  1. Vous pouvez choisir de garder le dessert pour le manger avec faim plus tard. 
  2. Vous pouvez choisir de savourer ce dessert en suivant un protocole de dégustation. (des exercices seront disponibles dans l’espace membre que je suis en train de créer)
  3. Vous pouvez également anticiper et faire une dégustation approfondie au repas suivant. 
  4. Vous mangez en moins pendant le repas Et au moment de passer au dessert vous aurez encore une petite faim pour que les calories de celui-ci soient brûlé.
  5. Vous en faites un repas et le prévoyez dans votre plan alimentaire.
Suite à des conseils d’équilibre alimentaire.

Il peut vous arriver de consommer un aliment sans avoir faim parce que celui-ci a été recommandé. 

Par exemple : bon pour telle propriété ou riche en x vitamines

Si vous n’avez pas faim mais que vous le manger, cet aliment vous fera grossir. 

Tips : pensez à intégrer cet aliment à vos repas. Veillez à ce qu’il ne soit pas consommé en surplus.

Par fatigue ou soif.

N’avez-vous jamais fait le constat suivant : quand nous sommes fatigués et bien que nous ne nous ressentions pas la faim, nous mangeons. 

Nous n’écoutons pas toujours notre organisme. Au lieu de se reposer en cas de fatigue ou de boire en cas de soif : nous optons pour une réponse toute prête et ce pour tenter de satisfaire un besoin particulier : nous mangeons.

Tips : Penser à vous recentrer sur vous, à identifier le besoin de votre organisme, et tentez d’y répondre avec la réponse la plus adaptée. 

La nourriture fournie de l’énergie à l’organisme pas du repos.

En raison d’obligations sociales ou familiales.

Il se peut que votre horaire de repas soit défini par votre employeur, par l’organisation de la vie familiale. Vous passez à table sans avoir faim parce que c’est l’heure imposé. 

Tips : À défaut de pouvoir décaler l’heure du repas vous pouvez anticiper. Il est nécessaire d’organiser votre journée alimentaire de façon à arriver aux heures de repas en ayant faim.

Par exemple si votre repas de midi est prévu à midi et que vous avez constaté que vous n’avez jamais faim à cette heure-là, vous pouvez diminuer votre petit déjeuner de manière arriver à midi en ayant faim. De ce fait, votre corps brulera votre repas.

Prenez le temps d’analyser et de comprendre votre propre fonctionnement, vos émotions.

Prendre du recul permet d’avancer et de gérer au mieux sans culpabiliser.

Prenez le temps.

À bientôt 

Dominique

MyNutriFitCoach 1-1024x1024 Remettre la faim à sa place

À plusieurs reprises, j’ai noté « des exercices seront disponibles dans l’espace membre que je suis en train de créer. » Je vous en dirai plus bientôt.

– Dominique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :